Série INDEX/EQUIV : la fonction INDEX d’Excel

25/09/2013

Après vous avoir présenté la fonction EQUIV d’Excel, voyons maintenant la fonction INDEX, qui est un outil très puissant, en particulier quand elle est combinée avec EQUIV.

La fonction INDEX d’Excel peut être utilisée de deux manières, que nous allons détailler dans cet article.

Premier cas : recherche dans un vecteur (une matrice à une dimension)

Dans le premier cas, elle prend deux paramètres :

Elle renvoie alors la valeur de la cellule positionnée en énième position de cette matrice.

Si l’on repart du fichier de l’article précédent, on va facilement pouvoir combiner la fonction INDEX avec la fonction EQUIV.

Téléchargez le fichier d’exemple en cliquant ici, et rendez-vous sur l’onglet « INDEX-EQUIV ».

Nous voulons ici récupérer en C2 la valeur de l’agrégat financier renseigné en C1, en allant la chercher dans la plage de données F2:F5. La cellule C2 va s’appuyer sur la position que nous avons renseignée en A1 grâce à EQUIV, et qui correspond à la position de l’agrégat financier renseigné en C1 dans la matrice E2:E5.

Il est évidemment nécessaire que les deux matrices se correspondent!

Vous vous dites peut-être que l’on aurait pu faire la même chose avec RECHERCHEV. Cela est vrai, mais l’utilisation d’INDEX/EQUIV est fortement conseillée, car beaucoup plus souple (avec RECHERCHEV, le pivot ne peut se trouver qu’en colonne 1), et plus rapide en terme de calcul.

Deuxième cas : recherche dans une matrice à deux dimensions

Fonction index - image 2

Rajoutons maintenant un peu de difficulté : nous voulons cette fois-ci pouvoir récupérer la valeur d’un agrégat donné, et sur une année donnée, soit deux paramètres contre un seul auparavant.
Nous allons toujours utiliser la fonction INDEX, mais cette-fois ci en prenant trois paramètres, qui seront :

Autrement dit, la fonction INDEX permet alors de trouver une valeur dans une matrice à l’intersection d’une ligne de cette matrice et d’une colonne de cette matrice.
Allez sur l’onglet INDEX-2EQUIV.
En B3, vous retrouvez bien ces trois paramètres :

Vous verrez qu’on a procédé de la même manière en B4, mais en prenant une matrice plus large (et donc en adaptant les EQUIV en conséquence). Le résultat reste le même, tant que l’on conserve une cohérence interne entre la matrice à deux dimensions, et les deux matrices à une dimension.

Vous pouvez maintenant faire le petit exercice qui vous est proposé sur le dernier onglet – le corrigé se trouve dans l’onglet masqué…